Association de protection du patrimoine Rural et Environnemental

La vérité finit toujours par éclater !

Article APPRE Nov 2020

 

 

La vérité finit toujours par éclater…..

Si vous suivez l’évolution des évènements, vous avez pu constater que chaque jour apporte son lot d’informations sur la gestion passée des adeptes de l’association CHATEAURENARD-Toujours, chère à M. REYNES député de la XVe circonscription, entrée en résistance et prête à en découdre en 2026 lors des prochaines élections municipales.

Hier, cette association a mis en cause la gestion de la nouvelle équipe municipale à propos du projet de pôle logistique, et plus largement du projet de déploiement du GRAND MARCHE de PROVENCE.

Aujourd’hui, Article La Provence nov2020, ci-joint le confirme : chacun peut constater que ses promoteurs avaient instauré un système permettant à leur leader de maîtriser la gestion de la commune et de la communauté d’agglomération TERRE de PROVENCE, non seulement lorsqu’il cumulait les fonctions de maire et de président de cette collectivité, mais aussi et encore lorsque la loi l’avait contraint à se désister de ces fonctions non-cumulables avec celle de député.

Au passage, quelques fonctionnaires peu scrupuleux et attirés par l’appât du gain avaient profité en retour d’avantages financiers, pour partie dénoncés par la Chambre Régionale des Comptes car son contrôle ne portait pas sur la SPL GRAND MARCHE de PROVENCE.

Lors des dernières élections municipales, les électeurs ne s’y sont pas trompés et avec sagesse ont écarté au 1er tour cette équipe plus préoccupée par sa réélection que par l’intérêt de notre commune et de ses habitants.

A peine installé dans son habit de maire, largement investi par les Châteaurenardais, Marcel MARTEL a respecté les engagements qu’il avait pris avec notre association : il se concerte avec elle pour aboutir à un projet de redéploiement du MIN qui soit un juste compromis entre des positions a priori divergentes.

Avec la gouvernance précédente, cette conciliation avait été impossible compte tenu de la position inflexible et autoritaire du député-maire qui était resté arcbouté sur son choix  » au doigt mouillé  » du site d’implantation du futur MIN, traitant au passage les membres de notre association de  » pèquenots « .

Vous en conviendrez aisément, cette association, si elle voit une paille dans l’œil de son voisin, oublie de reconnaître qu’elle a une poutre dans le sien.

En clair, CHATEAURENARD-Toujours ergote sur la gestion des marchés du pôle logistique de la nouvelle équipe, alors qu’une nuée de casseroles est accrochée à ses basques, portant notamment sur la gestion de la SPL GRAND MARCHE de PROVENCE : elles seront portées à la connaissance de tout un chacun lorsque la Justice aura jugé les agissements frauduleux de cette ancienne gouvernance.

En conclusion de ce mot d’humeur, sachez que l’audience de la Cour Administrative d’Appel de MARSEILLE portant sur le recours du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire contre l’annulation du PPRi par le TA de MARSEILLE aura lieu le 20 novembre prochain.

Vous serez informés du résultat de cette audience dès que le jugement aura été notifié aux parties.